Archives par étiquette : paille

Introduction à la chapellerie

D’une durée de douze heures, le cours d’Introduction à la chapellerie vous offre la possibilité de FAIRE vos chapeaux.

Que vous soyez étudiant.e, passionné.e, raffiné.e, professionnel.le, artistique ou simplement curieux.se…
Si vous aimez les chapeaux, ce cours est pour vous.

Vous y apprendrez à dessiner un patron de béret, à mouler un chapeau de feutre, un chapeau de paille et à faire les finitions des chapeaux. Tout ça… sur mesure !

Vous y apprendrez aussi à nommer les différents styles de chapeaux, à reconnaître la qualité des matières (feutres et pailles), à reconnaître la qualité du travail, à comprendre et à jouer avec les proportions… en résumé, vous y apprendrez plein de choses enrichissantes.

Le cours d’Introduction à la chapellerie offert par Lucie Grégoire modiste est sans contredit une ouverture sur le merveilleux monde de la chapellerie.
Bref, le cours d’Introduction à la chapellerie… c’est SUPER !!

Pour plus d’infos et pour vous inscrire : http://commeunchapeau.com/cours-ateliers/introduction-a-la-chapellerie/

Pour des questions : 514 279-8856

Bienvenue à tous !

Cours d'Introduction à la chapellerie

Cours d’Introduction à la chapellerie

Cours d'Introduction à la chapellerie

Cours d’Introduction à la chapellerie

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Confectionnez vos chapeaux – Introduction à la chapellerie

Comment dessiner un patron de béret sur mesure ?

De quoi est composé le feutre ?  Où peut-on s’en procurer ?

Un beau chapeau de paille, c’est cher et c’est rare… pourquoi ?

Comment reconnaître la qualité d’un chapeau ?

Pourquoi doit-on coudre un ruban à l’intérieur d’un chapeau ? Et pourquoi certains chapeaux en magasin n’en ont pas ?

L’expression « avoir une tête à chapeaux », ça veut dire quoi ?

À quoi reconnaît-on un fedora, un chapeau cloche, une capeline, un tricorne, un canotier, un bibi ?

En confectionnant trois chapeaux sur mesure : un béret, un chapeau de feutre et un chapeau de paille, vous aurez réponses à ces questions en suivant le cours d’Introduction à la chapellerie offert à l’atelier Commeunchapeau.com.

Pour plus d’infos et pour vous inscrire : http://commeunchapeau.com/cours-ateliers/introduction-a-la-chapellerie/.

Pour voir la liste des prochains cours http://commeunchapeau.com/cours-ateliers/quoi-de-neuf/

Bienvenue à tous !

Merci à Jennifer, Tanya, Rosa Maria, Nafisa, Julie, Clémence, Suzanne et David.

Cours d'Introduction à la chapellerie, chapeau de paille

Confection d’un chapeau de paille

Cours d'Introduction à la chapellerie

Finition des chapeaux

Cours d'Introduction à la chapellerie

Finition de chapeau de feutre et de paille

Cours d'Introduction à la chapellerie

Finition d’un chapeau de paille

Cours d'Introduction à la chapellerie

Moulage d’un chapeau de paille

Cours d'Introduction à la chapellerie

Démoulage des feutres

Cours d'Introduction à la chapellerie

Atelier Commeunchapeau.com

 

Les coulisses de la chapellerie

 

PROCHAIN ATELIER-RENCONTRE

  • samedi 26 septembre de 13h à 16h

 Vous aimez les chapeaux… un peu, passionnément, à la folie !

Vous aimeriez en connaître un peu plus sur le sujet !
Vous êtes invité à venir me rencontrer à l’atelier Commeunchapeau.com afin de découvrir les coulisses de ce merveilleux monde qu’est la chapellerie.
Nous parlerons des métiers de modiste, de chapelier, de formier, de plumassier et de fleuriste.
Vous découvrirez les outils nécessaires à la fabrication de chapeaux.
Vous apprendrez à nommer les différentes qualités de feutres et de pailles ainsi qu’à reconnaître les différents styles de chapeaux.
Vous comprendrez les raisons qui influent sur les prix des chapeaux et sur leur rareté.
Et nous discuterons de la fameuse « tête à chapeaux ».

Trois heures d’informations pendant lesquelles vous pourrez voir et toucher les matières pour mieux les comprendre.
Trois heures de pures découvertes auprès d’une modiste de métier… profitez-en !

Pour en savoir un peu plus sur moi : http://commeunchapeau.com/a-propos/lucie-gregoire/http://commeunchapeau.com/a-propos/dossier-de-presse/

Bienvenue à tous !

Durée : 3 h

Tarif : 60$ + taxes = 68,99$

Prérequis : aucun

Professeure : Lucie Grégoire

Lieu :
Atelier Commeunchapeau.com
2205, rue Parthenais #307
Montréal H2K 3T3
(métro Frontenac)

Pour vous inscrire en ligne : http://commeunchapeau.com/formulaire-dinscription/
Veuillez noter que pour réserver votre place, vous devez faire parvenir le paiement de 68,99$ à l’adresse ci-dessus (chèque au nom de Lucie Grégoire). Par la suite, une confirmation vous sera acheminée.
Pour plus d’infos : 514 279-8856

Atelier Commeunchapeau.com,  photo Gabrielle Desmarchais

Atelier Commeunchapeau.com, photo Gabrielle Desmarchais

Atelier Commeunchapeau.com,  photo Gabrielle Desmarchais

Atelier Commeunchapeau.com, photo Gabrielle Desmarchais

Finitions de chapeaux

Nouveau à l’atelier Commeunchapeau.com

Cours sur les finitions de chapeaux – bords de chapeaux, noeuds, rubans, voilette….

Horaire : 15 février et 19 avril de 12h à 18h

Objectif : terminer vos chapeaux de feutre ou de paille

Cours pratique  et personnalisé : finir les bords de chapeaux à l’aide de gros-grain, de tissus ou autre…,  faire des noeuds de rubans ou de tissus,  fixer une voilette, montage de fleurs, de plumes …

Durée : 6 hres

Tarif : 120$ + taxes, matériel non-inclus

Pré-requis : Introduction à la chapellerie

Professeur : Lucie Grégoire

Matériel à apporter : chapeaux, garnitures, ciseau, aiguilles à coudre, épingles, fils, colle à tissus.

Inscription : http://commeunchapeau.com/formulaire-dinscription/

Informations : 514 279-8856

Bienvenue !

Commeunchapeau.com
2205, Parthenais  local 307
Montréal  H2K 3T3
514 279-8856

Finition de chapeaux à l'atelier Commeunchapeau.com

Finition de chapeaux à l’atelier Commeunchapeau.com

 

Chapeau sur mesure : mode d’emploi

Vous n’avez pas l’habitude de porter des chapeaux et encore moins des parures de tête mais voilà que l’idée de faire changement vous titille.
Voici quelques petits conseils pour vous guider :

1- Sélectionner les matières de base ( feutre, paille, tissus… ) et les garnitures ( ruban, voilette, plumes, fleurs… ) est une affaire de goût. Faites-vous confiance.

2- Pour choisir le style et les proportions qui conviennent à votre physionomie, il faut essayer toutes sortes de chapeaux : bibi, cloche, petite ou large capeline, canotier, fascinator,  serre-tête…

3- Rechercher la ou les bonnes couleurs. Vêtement, chaussures et chapeau doivent être en harmonie.

4- Avoir en tête votre coiffure. Certains chapeaux se fixent sur la chevelure à l’aide de peigne, de pince, de serre-tête ou d’élastique.

5- Tenir compte du type d’événement. Un chapeau pour un mariage  ou une garden party est généralement plus chic qu’un chapeau de tous les jours.

6- Votre budget sera déterminant. Le prix du chapeau dépendra de la qualité des matériaux et du travail effectué.

7- Prévoir un essayage pour effectuer les ajustements et les retouches.

8- Un chapeau de qualité doit être confortable et léger.

9- Si lorsque vous portez un chapeau vous n’arrivez pas à l’oublier, portez-le à la maison jusqu’à ce que vous soyez parfaitement à l’aise.

10- Si le regard des gens vous indispose, dites-vous qu’ils vous regardent parce que vous êtes agréable à regarder. C’est simple !

Au plaisir de vous chapeauter !
Sur rendez-vous,

Commeunchapeau.com
2205, Parthenais #307
Montréal  H2K 3T3
514 279-8856
www.commeunchapeau.com
http://www.pinterest.com/commeunchapeau/

 

sparterie #1

Atelier Commeunchapeau.com

sparterie #2

Atelier Commeunchapeau.com

 

MODISTE

MODISTE : s. f. ou s. m. – CHAP., TECH. Ce métier se différencie de celui de chapelier. Vers 1750, le dictionnaire de Trévoux définit les modistes comme « des personnes, sans distinction de sexe, qui s’attachent à suivre les modes ». À l’origine, les modistes dépendent des merciers et se regroupent avec les fleuristes et les plumassiers sous la même corporation en 1776. Appelées « faiseuses » ou « marchandes de modes », elles ont le privilège de garnir et d’enjoliver les robes, les habits de cour, dominos et autres vêtements de femmes et d’enfants dans lesquels entrent des gazes, crêpes, dentelles, velours, rubans, plumes, fleurs …Elles réalisent aussi des chapeaux, des bonnets, des fichus, des mantilles … Rose Bertin fut l’une des premières modistes. Elle s’est distinguée en créant des coiffures pour la reine Marie-Antoinette au XVIIIe siècle. La maison de modes au sens moderne du terme apparaît à la fin du XVIIIe siècle. Le métier de modiste se dévelope considérablement au XIXe siècle avec Caroline Reboux et au XXe siècle, suivant ainsi l’essor du chapeau féminin.

Pour devenir modiste, l’apprentissage tel qu’il se pratiquait aux XIXe et XXe siècles ne suffisait pas. Les modistes avaient l’habitude de dire que le talent  ne s’enseignait pas : l’art de chiffonner, de modeler, de garnir, d’assortir, d’apprécier le coiffant, les proportions…était inné ; l’apprentissage, indispensable, n’était là que pour orienter. Les modistes comme les grands couturiers ont leurs célébrités : Jeanne Blanchot, Les soeurs Legroux, Madeleine Panizon, Rose Valois, Rose Descat, Suzanne Talbot, Agnès, Paulette, Jean Barthet, Gilbert Orcel, Claude St-Cyr. Certains couturiers ont débuté comme modistes : Jeanne Lanvin, Coco Chanel, Elsa Schiaparelli ; d’autres ont toujours présenté eux-mêmes une collection de chapeaux, comme Jacques Fath, Christian Dior, Yves St-Laurent, Cristobal balenciaga, Hubert Givenchy….

Les métiers de chapelier et de modiste sont aussi très différents. Bien que réalisant le même produit, ils ont une conception différente du chapeau et font appel pour sa fabrication à des savoir-faire particuliers. Les chapeliers sont le plus souvent spécialisés et ne travaillent que certaines matières : feutre, paille, tissu…Ils produisent en grande série ou en série limitée des chapeaux d’homme et de femme classiques.

Encyclopédie du couvre-chef, Samedi midi éditions, p. 259

L'Étalage de la modiste - Jean-Émile Laboureur, 1912

Illustration : René Gruau - 1944

Le CHAPELIER

CHAPELIER : s.m. – CHAP. Le terme chapelier fait aussi bien référence à l’ouvrier qui fabrique la matière première, tel que le feutre, qu’à celui qui transforme un cône, de feutre ou de paille, en chapeau, qui crée un chapeau de tissu, ou qui le vend (chapelier détaillant). Le plus souvent, chaque ouvrier occupe une fonction bien précise liée à sa spécialisation dans le processus de fabrication : souffleur, bastisseur…pour la fabrication du chapeau de feutre; galetier, monteur…pour la fabrication du haut-de-forme en soie, etc. La corporation des chapeliers est très ancienne et figure dans le livre des métiers d’Étienne Boileau au XIIIe siècle. Onze corporations réunissaient les fabricants de chapeaux : les chapeliers de coton, les aumussiers et les coiffiers, réunis par la suite sous le nom de bonnetiers, les chapeliers de fleurs, les chapeliers de paon, les atournesses, les fourreurs de chapeau, les chapeliers de soie, les chapeliers d’orfroi, les chaperonniers, les chapeliers de feutre. Les chapeliers obtiennent des statuts en 1578, mais il faut attendre 1594 pour qu’une véritable communauté naisse. La corporation parisienne choisit saint Michel comme saint patron, mais d’autres confréries, notamment dans les faubourgs, et également en province, ont préféré saint Jacques le Mineur, saint Jacques le Majeur ou encore saint Philippe.

CHAPELIER DÉTAILLANT : s. m. – CHAP. Personne qui vend des chapeaux. Jusque dans les années 1950, il était courant de trouver, à l’arrière d’une boutique, un petit local qui permettait de reformer ou de bichonner le chapeau d’un client, défraîchi ou passé de mode. Le gérant était d’ailleurs souvent un « ancien du métier », un approprieur, qui avait généralement travaillé dans un atelier et qui décidait d’ouvrir, avec son épouse, garnisseuse, un magasin.

Encyclopédie du couvre-chef, Samedi midi éditions, p. 116

Je lève mon chapeau à ce chapelier dessiné par Sempé.

Et merci Philippe!